Smart grids des réseaux électriques intelligents

first_imgSmart grids : des réseaux électriques intelligentsL’avancée des nouvelles technologies et le besoin de réseaux électriques plus développés nécessitent la mise en place de “smart grids”. Ces réseaux intelligents permettront de gagner en souplesse et en efficacité, constituant un champ d’innovations et d’applications industrielles majeures.Des contraintes récentes ont été observées ces dernières années et pèsent sur l’organisation du réseau électrique. En effet, qu’il s’agisse de la libéralisation du marché, du développement des énergies renouvelables ou de l’apparition des voitures électriques, ces avancées entraînent la création des fameux “smart grids”, popularisés aux Etats-Unis par Barack Obama.À lire aussiDes étudiants créent une lampe innovante qui fonctionne grâce à l’énergie des plantesLa Commission de régulation de l’énergie (CRE) vient de mettre en place un cercle d’échanges et de réflexion sur ces réseaux d’électricité du futur. La réflexion se fait également via le site www.smartgrids-cre.fr et aux forums annexes. Car la mise en place de ces “smart grids” va entraîner une nouvelle façon de fonctionner pour le consommateur. Intégrer ces nouvelles technologies au sein des réseaux permettra aux utilisateurs de mieux gérer leur consommation, grâce au compteur électrique évolué, par exemple. Les utilisateurs et les gestionnaires de réseaux connaîtront précisément la consommation d’un site ou d’un foyer et les fournisseurs d’énergie pourront proposer des offres adaptées au profil de consommation, ainsi que de nouveaux services d’efficacité énergétique.Parallèlement, cela permettra de mieux gérer la production. En ce qui concerne les énergies renouvelables, l’intermittence de la production (l’éolien dépend du vent et le photovoltaïque du soleil) la rend compliquée à intégrer au réseau et ne correspond pas forcément aux périodes de grosses consommations (19h). L’électricité, qui ne peut pas être stockée, se trouve alors perdue.Les nouveaux réseaux permettront, eux, d’injecter l’énergie nécessaire directement dans les circuits des maisons, immeubles ou usines. Les besoins seront repérés en temps réel par les centres de contrôle et les gestionnaires de réseaux qui distribueront la quantité d’énergie adéquate. Ils auront comme dernier avantage de permettre de détecter et d’intervenir rapidement sur les problèmes de maintenance.Le 9 novembre 2010 à 15:49 • Emmanuel Perrinlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *